COVID-19 – Infos & Tests de dépistage


1. Vous pensez avoir des symptômes de COVID-19? Vous êtes malade?

2. Test de dépistage

2.1   Pour les patients de la clinique

2.2  Si vous n’êtes pas patient de la clinique

2.3  Tests de dépistage pour les voyageurs internationaux

2.4 Vos résultats

3. Vaccination

3.1 Questions/Réponses de Dr S.Pelletier sur les vaccins contre la COVID-19

3.2 Questions/Réponses de Dre G.Leroux sur les vaccins contre la COVID-19

3.3 Questions/Réponses avec Mylène L, infirmière autorisée, sur les enjeux auxquels fait face la clinique

3.4 Preuve de vaccination COVID-19

4. Changement à nos processus à cause de la Covid-19

4.1 Avant de venir à la clinique

4.2 Si vous venez à la clinique

4.3 Commentaires supplémentaires

5. Plus d'information sur la Covid-19



1.  Vous pensez avoir des symptômes de COVID-19? Vous êtes malade?

sick-note - Copy.svg

Vous êtes malade? Télécharger notre note médicale ici et RESTEZ CHEZ VOUS

thermometer.svg

Comment s'autosurveiller - Consultez ici la feuille de renseignement de Santé Public Ontario

personnal assessment.svg

Vous pensez avoir des symptômes de COVID-19? Cliquez ici pour débuter votre auto-évalulation

Doctors note.png

Vous avez besoin d'une attestation de retour à l'école, la garderie ou au travail? Cliquez ici pour télécharger votre attestation


2.  Test de dépistage

L'Équipe de santé familiale Clarence-Rockland offre un service de dépistage au volant pour la COVID-19 à ses patients ainsi qu'aux membres de sa communauté. Si vous désirez être testé pour la COVID-19, veuillez lire ATTENTIVEMENT les informations suivantes.

  • Les tests de dépistage de la COVID-19 se font du lundi au vendredi
  • Veuillez remplir et soumettre le formulaire de dépistage ici
  • Un membre de notre personnel vous contactera afin de vous donner un rendez-vous à une date et une heure spécifique afin de subir votre test. Il est possible que l’appel provienne d’un numéro masqué ou privé, donc veuillez s’il-vous plait prendre l’appel
  • La journée de votre rendez-vous, présentez-vous à la clinique et suivez les affiches pour la clinique de dépistage « Drive-Through » en tournant à droite pour vous rendre à l’arrière de l’édifice. Gardez vos fenêtres levées jusqu’à ce que l’infirmière vous demande de la descendre
  • Si vous éprouvez des symptômes COVID-19  modérés à sévères et que vous avez besoin de voir un médecin, veuillez téléphoner la clinique pour prendre un rendez-vous.
  • Les tests de dépistage de la COVID-19 se font du lundi au vendredi
  •  Veuillez remplir et soumettre le formulaire de dépistage ici
  • Un membre de notre personnel vous contactera afin de vous donner un rendez-vous à une date et une heure spécifique afin de subir votre test. Il est possible que l’appel provienne d’un numéro masqué ou privé, donc veuillez s’il-vous plait prendre l’appel
  • La journée de votre rendez-vous, présentez-vous à la clinique et suivez les affiches pour la clinique de dépistage « Drive-Through » en tournant à droite pour vous rendre à l’arrière de l’édifice. Gardez vos fenêtres levées jusqu’à ce que l’infirmière vous demande de la descendre

Veuillez noter :

  • vous ne serez pas vu sans rendez-vous
  • vous devez apporter votre carte santé avec vous
  • Suite aux nouvelles directives du ministère de la santé en matière de tests, le centre de dépistage de la COVID-19 de l’équipe de santé familiale Clarence-Rockland ne fournira plus des tests de dépistage aux fins d’autorisation préalable au voyage
  • Cette directive s'applique à tous les centres d'évaluation de la province et entrera en vigueur le vendredi 11décembre 2020. Les experts en santé publique de l'Ontario ne recommandent pas les tests de dépistage de la COVID-19 aux fins de l'autorisation de voyager à l'étranger
  • Les voyageurs doivent consulter les lignes directrices de leur transporteur pour s'assurer qu'ils disposent des informations les plus récentes sur les exigences. Les voyageurs devraient également consulter le site web du gouvernement fédéral sur les voyages pour connaître les attentes et les exigences actuelles liées à leur destination
  • Si un test de dépistage de la COVID-19 est requis, il est important de prévoir suffisamment de temps pour le test et pour recevoir les résultats. Les services de test de dépistage du COVID-19 sont accessibles, à vos frais, dans des prestataires de laboratoires privé, et les voyageur en besoin d'un test sont encouragés à rechercher des options locales pratiques
  • Pour assurer la sécurité de nos communautés, notre centre d’évaluation suit toutes les directives mandatées par le gouvernement provincial et les experts en santé publique

3.  Vaccination

Pour des informations sur la vaccination contre la COVID-19, veuillez consulter les liens suivants:

Vous pouvez aussi nous contacter par téléphone au 613-446-7677 et demander à parler avec un des membres de l'équipe infirmière pour un rendez-vous selon nos disponbilités.

Le Dr Pelletier est un médecin de famille au sein de l’Équipe de santé familiale Clarence-Rockland et fournit des soins à de nombreux membres de notre collectivité depuis plus de 30 ans. Il répond ici à quelques-unes de nos questions à propos des nouveaux vaccins offerts contre la COVID-19.

Q : Que souhaiteriez-vous que nous sachions au sujet des vaccins contre la COVID-19?

R : Les médecins de la clinique de Rockland se sont tous prononcés pour les vaccins après avoir consulté des études et des renseignements provenant de sources fiables et de confiance. Je suis très inquiet par rapport aux renseignements mensongers, trompeurs et sincèrement dangereux qui circulent dans notre collectivité à propos des vaccins contre la COVID-19. Les vaccins diminuent le risque que vous tombiez gravement malade, que vous soyez hospitalisé ou que vous mouriez.

Q : Pourquoi selon vous est-il si important que vos patients se fassent vacciner?

R : Le taux de mortalité de la COVID-19 est très élevé. Le risque de décéder de la grippe (influenza) est de 1 sur 1 000, mais si vous contractez la COVID-19, vous avez 1 chance sur 50 d’en décéder. Embarqueriez-vous dans un avion ou iriez-vous en croisière s’il y avait 1 chance sur 50 que l’avion s’écrase ou que le bateau coule? Bien sûr que non. Ce sont toutefois les faits avec lesquels nous vivons actuellement. Il s’agit d’une maladie dangereuse et extrêmement contagieuse. De plus, si vous contractez le virus, vous le transmettrez en moyenne à deux ou à trois personnes sans le savoir.

Plusieurs personnes perçoivent le virus comme étant tout blanc ou tout noir, une question de vie ou de mort. Seulement quelques-unes des personnes hospitalisées vont en décéder, mais mes inquiétudes portent sur les complications à long terme par rapport aux poumons, au cœur, à la circulation et au cerveau qui sont rapportées chez plusieurs des personnes qui y survivent.

 Veuillez ne pas ignorer ni sous-estimer les incapacités qui découlent de cette maladie. J’ai de jeunes patients en santé qui sont en arrêt de travail depuis plusieurs semaines et mois à cause de la COVID-19. Le vaccin est efficace à 95 % pour prévenir la COVID-19, mais il l’est presque à 100 % en ce qui concerne la diminution du risque de tomber gravement malade, d’être hospitalisé ou d’en mourir.

Q : Devrions-nous nous inquiéter de la rapidité avec laquelle les vaccins ont été développés?

R : En fait, la technologie utilisée pour les vaccins contre la COVID qui sont actuellement offerts a fait l’objet de recherches et d’essais depuis plus de dix ans. Elle utilise une substance naturelle (nommée ARNm) que nos corps sécrètent et utilisent en permanence. L’ARNm fournit des directives à nos cellules pour produire les anticorps nécessaires afin de neutraliser la COVID-19 puis elle disparaît lorsque les directives ont été exécutées.

Je m’engage à vous tenir informés de toute véritable préoccupation qui pourrait être soulevée, mais au bout du compte, vous devriez craindre bien plus le virus de la COVID-19 que les vaccins contre celui-ci.

Q : N’est-il pas trop tôt pour en connaître les effets secondaires à long terme?

R : L’innocuité de ce vaccin a été établie grâce à de vastes études au cours de l’été 2020. Plus de 40 millions de doses ont été injectées aux États-Unis au cours des deux derniers mois. S’il y avait des problèmes par rapport à l’innocuité, nous le saurions à l’heure actuelle. Les résultats ont été minutieusement analysés par Santé Canada et continueront de l’être. Le vaccin n’aurait pas été homologué s’il n’était pas sûr.

Q : Pourquoi est-il si important que les jeunes adultes se fassent vacciner? Ils s’en sortiront probablement très bien.

R : Les jeunes risquent moins d’être gravement malades ou de décéder de la COVID-19, mais ce risque est tout de même présent. La préoccupation par rapport aux jeunes est qu’ils transmettent la COVID-19 à leur famille et à leurs amis qui pourraient être gravement affectés ou en décéder. Il s’agit d’une maladie très contagieuse.

Au début des années 1980, les oreillons, la rougeole, la rubéole et la poliomyélite ont presque complètement disparu. Il ne s’agissait pas d’une coïncidence. C’est le résultat d’une vaccination de masse. Les vaccins fonctionnent et nous sommes grandement redevables aux personnes qui se sont fait vacciner à l’époque pour protéger les autres de ces graves maladies.

Un pourcentage élevé de la population devra se faire vacciner contre la COVID-19 pour protéger la collectivité pour nous tous. Chacun devra y contribuer. C’est la bonne chose à faire.

Q : Qu’est-ce que la COVID-19 a représenté pour vous, personnellement?

R : Je suis dans la même situation que vous. Je suis isolé de ma famille et de mes amis. Je m’inquiète constamment de pouvoir être infecté et de transmettre le virus à quelqu’un sans le savoir. Je veux que cette pandémie prenne fin. Lorsque ce sera notre tour, ma famille et moi ferons la file pour obtenir notre vaccin.

J’ai peur de la COVID-19, pas du vaccin.

Dre Leroux travaille comme médecin de famille à Clarence-Rockland depuis 2007 et travaille aussi comme médecin spécialiste en médecine sportive et dans une résidence de personnes âgées. Elle nous raconte ce qu'elle a vécu avec la vaccination contre la COVID-19.

Q: Quand as-tu ton vaccin contre la COVID-19?

R: J’ai reçu ma première dose le 7 janvier 2021 à l’hôpital d’Ottawa, pavillon Civic avec le programme de vaccination du bureau de santé publique d’Ottawa.

Q: Pourquoi l’as-tu reçu avant les autres?

R: Dans la première vague de vaccination, les professionnels de la santé qui offrent des services dans les établissements de longue durée et les résidences pour personnes âgées pouvaient recevoir le vaccin COVID-19. Je travaille à la résidence de personnes âgées Riverstone Willowbend à Orléans.

Q: Quelles émotions est-ce que tu as eu lorsque tu as reçu ton vaccin?

R: Ma première dose de vaccin était un jeudi à 18h après une journée de travail. J’avais eu une bonne nuit de sommeil et une journée occupée au travail. J’ai planifié une collation étant donné que mon vaccin était à 18h, l’heure du souper. Donc, je me sentais prête, excitée d’enfin pouvoir être protégée contre ce virus responsable d’une pandémie internationale et privilégiée d’être parmi ceux et celles qui avaient accès au vaccin en priorité. L’inscription fut assez rapide et efficace. Je m’inquiétais un peu de faire une réaction. Je me disais que si la COVID-19 était si agressive, que le vaccin pourrait être plus dur à tolérer. Par la suite, je me suis rassurée en disant qu’il s’agissait d’un vaccin similaire au vaccin contre la grippe et que cela ne pouvait pas être pire que ce dernier que je reçois annuellement. La femme médecin qui allait m’administrer le vaccin était très informative et professionnelle. Elle m’a expliqué les effets secondaires possibles tels fièvre, fatigue, nausées, mal de gorge, mal aux muscles, toux; les mêmes symptômes du syndrome viral de la COVID-19. Elle m’a expliqué qu’en général, la deuxième est celle qui génère la plus forte réaction.

Q: Est-ce que tu as eu des effets secondaires?

R: Pour la première dose, j’ai eu seulement une légère fatigue et un peu de douleur      derrière le cou pour 24 heures; Pour la deuxième dose, par contre, j’ai eu une grande fatigue, douleurs musculaires derrière le cou et sensation d’être au ralenti au point de devoir me coucher pour 2 heures. Avec du repos, tout s’est placé. J’ai même été faire du ski deux jours après le vaccin. Le repos est très important après chaque dose du vaccin.

Q: Quels sont les effets secondaires les plus communs?

R: Les symptômes les plus communs sont la fatigue, les douleurs musculaires, mal de gorge, congestion nasale, toux possible comme le vaccin pour la grippe; tel que mentionné, la deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 est plus intense.

Q: Comment est-ce que la COVID t’a affecté personnellement?

R: La pandémie du COVID-19 a affecté mes activités ainsi que celles de mes enfants, a changé la façon donc on travaille comme médecin, la façon dont on vit en famille et a limité ma capacité de voyager. Mes parents, mes frères et leur famille vivent à Québec; mes enfants et moi-même n’avons pas pu les voir depuis plusieurs mois. De plus, l’impact de la COVID-19 sur nos adolescents est dramatique. Cette période de la vie est supposée être remplie de nouvelles expériences sociales tout en continuant de se tracer un chemin vers l’autonomie et vers une carrière. Au lieu de cela, la pandémie a placé les jeunes dans un isolement qui se perpétue de mois en mois. Il s’agit de la même situation pour les personnes âgées. Mes parents sont encore en très bonne forme, alors je n’ai pas de personnes dans ma famille dans cette situation. Par contre, j’ai plusieurs patients et patientes âgés qui vivent de l’isolement qui est extrêmement difficile à tolérer. Certains vivent des situations tragiques comme être hospitalisés sans la présence de sa famille, ou avoir une chirurgie pour enlever le cancer sans leur famille, ou perdre un être cher avec des restrictions de visite pour les derniers jours de leur vie.

Toutes ces situations me font réaliser à quel point la famille est cruciale et à quel point mon rôle de parent l’est encore plus pour permettre à mes enfants de garder espoir que la vie retourne à la normale un jour….

J'ai hâte que mes patients se fassent vacciner bientôt!

Mylène Leroux, infirmière autorisée à l’Équipe de santé familiale Clarence-Rockland, répond aux questions sur les enjeux auxquels fait face la clinique.

1. Quels sont les plus grands enjeux auxquels fait face la clinique depuis le début de la pandémie?

Les plus grands enjeux auxquels nous faisons face viennent du fait que nous devons trouver un équilibre entre les besoins habituels de nos patients et la gestion de la pandémie, nous adapter à l’évolution constante des recommandations sur la COVID-19 et gérer le stress dans un contexte de changements perpétuels. Nous voulons et devons trouver la meilleure façon de protéger nos patients, nos collègues et nos proches et de prendre soin d’eux.

2. Pouvez-vous nous donner des exemples plus précis de ces enjeux?

Depuis le début de la pandémie, la clinique continue de fournir les services habituels à ses patients en ses murs et par téléphone. Nous effectuons maintenant un triage par téléphone pour chaque demande de rendez-vous. Si on soupçonne un patient d’être atteint de la COVID-19, nous lui proposons de passer un test de dépistage par l’intermédiaire de notre service au volant ou de prendre un rendez-vous pour une évaluation en personne le soir même. Nous recevons 1 500 appels par semaine, et un grand nombre d’entre eux viennent de personnes qui veulent obtenir des renseignements sur différents aspects de la pandémie. Notre charge de travail est donc beaucoup plus élevée qu’elle ne l’était avant la pandémie.

Par ailleurs, une pression énorme est exercée sur le personnel infirmier qui doit demeurer au courant des fréquentes modifications apportées aux recommandations relatives à la COVID-19. Il arrive que les protocoles en matière d’évaluation, de dépistage et de quarantaine soient modifiés à deux reprises au cours d’une même semaine. Nous voulons toujours nous assurer de fournir les recommandations les plus récentes et les meilleurs soins à nos patients.

3. En quoi votre travail est-il différent à l’heure actuelle?

Nous avons réussi à répartir les tâches entre les membres du personnel infirmier pour être en mesure de répondre aux besoins habituels de nos patients, tout en assumant nos responsabilités actuelles en matière d’évaluation et de dépistage de la COVID-19. L’horaire de la clinique a été modifié, car les patients présentant des symptômes de la COVID-19 ne sont vus que le soir pour réduire les risques pour les autres patients. Nous avons mis en place des procédures de désinfection et rehaussé les mesures de triage téléphonique pour répondre à la demande.

Les tests de dépistage de la COVID-19, aussi simples qu’ils puissent paraître, comportent de nombreuses étapes chronophages. Le personnel évalue le niveau de risque des patients au téléphone et leur donne des conseils concernant les exigences de dépistage et d’isolement. Il faut fixer les rendez-vous, préparer les écouvillons et les documents, puis prélever les échantillons par écouvillonnage au moment du dépistage. Le personnel communique ensuite aux patients tout résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 avec les recommandations appropriées. Cela nous tient certainement très occupés!

4. Au fil du temps, avez-vous remarqué des tendances ou des changements dont vous aimeriez nous faire part?

Nous avons eu quelques cas positifs lors de la première vague, mais il y en a eu beaucoup plus au cours de la deuxième vague. Au mois de mars 2021, le nombre de cas positifs de COVID-19 était de 150, et 134 d’entre eux ont été détectés au cours de la deuxième vague. Seulement dix personnes infectées ont dû voir un médecin à la suite de leur test de dépistage; les autres n’avaient aucun symptôme ou des symptômes bénins qui pouvaient être soignés à domicile. Cependant, au moins 12 personnes dont le cas avait été considéré comme étant « bénin » ont vu leurs symptômes s’aggraver et ont dû revenir à la clinique plus tard. Leurs symptômes ont persisté pendant des mois. Certaines de ces personnes ressentent encore les effets de la COVID-19 à ce jour.

Environ la moitié des personnes infectées ont eu un contact connu avec une personne qui avait eu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 (généralement un contact étroit). Ainsi, la moitié des personnes infectées ne savent pas où et comment elles ont contracté la COVID-19. Le premier symptôme le plus fréquent est une toux et le deuxième, un nez qui coule. La fièvre, en fait, est le quatrième symptôme le plus fréquent. Nous avons eu 11 patients qui avaient la diarrhée, et deux d’entre eux ne présentaient que des symptômes gastro-intestinaux courants, comme une diarrhée, des vomissements, des nausées ou des maux d’estomac. Plusieurs patients que nous avons vus ont attendu avant de passer un test de dépistage, croyant avoir un « simple rhume ». Au moment de leur diagnostic, ces patients avaient déjà transmis le virus à plusieurs personnes de leur cercle rapproché et fort probablement à beaucoup d’autres personnes. Nous pouvons donc dire que la COVID-19 est très difficile à diagnostiquer ou à différencier d’autres maladies virales courantes. Ne faites aucune supposition en ce qui concerne cette maladie. Il s’agit d’une maladie très grave qui peut avoir de nombreuses conséquences à long terme, nécessiter une hospitalisation ou entraîner la mort.

5. Avez-vous des recommandations à nous faire à ce moment-ci?

En voici quelques-unes :

a. Si vous avez été en contact avec une personne qui a obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, isolez-vous immédiatement, passez un test de dépistage au moment recommandé et demeurez isolé jusqu’à ce que le Bureau de santé de l’est de l’Ontario ou le bureau de santé publique de votre région vous autorise à briser votre isolement.

b. Ne faites aucune supposition concernant les symptômes que vous pourriez avoir. Une toux légère, un nez qui coule ou même une diarrhée peuvent être causés par la COVID-19. Même si vos symptômes sont bénins, le virus responsable de la COVID-19 est extrêmement contagieux et vous pourriez le transmettre sans le savoir à quelqu’un qui pourrait tomber gravement malade ou mourir. Ne supposez pas que vos symptômes ne sont pas ceux de la COVID-19.

c. Faites-vous vacciner dès que votre tour sera venu. L’histoire témoigne de l’efficacité des vaccins dans la lutte contre de nombreuses maladies. Nous l’avons vu avec la poliomyélite, le tétanos, la rougeole, les oreillons, la coqueluche et bien d’autres maladies. Les vaccins empêchent les gens de contracter la COVID-19 et, par conséquent, de propager cette maladie. Ils préviennent aussi l’apparition de symptômes graves, l’hospitalisation ou la mort.

N’oubliez pas que mieux vaut prévenir que guérir.

Protégez-vous, protégez vos proches. Ensemble, nous pouvons mettre fin à cette pandémie!

Vous pouvez maintenant télécharger des copies de vos preuves de vaccination de votre première et deuxième dose du vaccin contre la COVID-19.

Visitez covid19.ontariohealth.ca Vous aurez besoin de votre carte santé verte ainsi que de votre code postal.

Si vous avez une carte santé rouge et blanche ou si vous n'avez pas de carte santé de l'Ontario, veuillez téléphoner au 1-833-943-3900.

4.  Changement à nos processus à cause de la Covid-19

**Dernière révision le 29 septembre 2021**

 

Lundi prochain, le 4 octobre, les portes d'entrée seront déverrouillées pour la première fois depuis mars 2020. Nous faisons cela afin de pouvoir offrir plus de rendez-vous en personne, mais tout le monde doit CONTINUER DE FAIRE ATTENTION étant donné la contagiosité du variant Delta.

 

  • Votre médecin offre toujours des visites virtuelles pour les problèmes courants, mais tout problème urgent sera vu en personne. Veuillez consultez le tableau de classification des problèmes urgents ici (à venir)

  • Si vous êtes malade, restez à la maison si possible. Si vous avez besoin d'un certificat médical pour votre employeur, vous pouvez télécharger notre note médicale ici  ou nous pouvons aussi vous la faire parvenir par Portail

  • Que vous veniez pour un rendez-vous ou pour récupérer des documents, il vous faut compléter un questionnaire de dépistage au préalable avant d'entrer :
    • Si vous avez un téléphone intelligent, scannez le code QR à la porte pour lancer le questionnaire. Lorsque vous l'avez terminé, veuillez montrer le résultat à la réceptionniste. S'il est rouge, il vous sera demandé de retourner à votre voiture et d'appeler la clinique pour reporter votre rendez-vous
    • Si vous n'avez pas de téléphone intelligent, veuillez-vous diriger vers la réception et demandez-leur de faire le dépistage avec vous
  • Vous devez porter un masque en tout temps
  • Désinfectez-vous les mains à la porte et essayez de garder une distance de 2 m (6 pi) des autres personnes. Nous avons mis des marquages ​​au sol et nous avons limité le nombre de chaises dans la salle d'attente
  • Si la salle d'attente commence à être encombrée, il est possible que l'on vous demande de retourner à votre voiture et d'y patienter. Nous vous appellerons lorsqu'une salle d'examen sera libre
  • Si vous venez récupérer des documents ou payer une facture, veuillez-vous diriger directement vers les bureaux en arrière la réception
  • Si vous avez besoin de votre premier ou deuxième vaccin, veuillez prendre un rendez-vous
  • Seules les personnes ayant reçu les deux doses de vaccins pourront rencontrer en personne les prestataires de soins interdisciplinaires (c.-à-d. travailleur social, diététiste). Sinon, ce sera une visite virtuelle
  • Lavez-vous souvent les mains à l'eau et au savon, ou utilisez un désinfectant pour les mains
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche à moins que vous veniez de vous laver les mains
  • Couvrez votre toux et éternuez avec un mouchoir ou dans votre bras, non pas dans votre main et assurez-vous de vous laver les mains après

5.  Plus d’information sur la Covid-19

Pour obtenir de plus amples information sur la COVID-19, nous vous invitons à consulter les sites suivants :